Nez Cassé : comment le savoir ?

Nez cassé : comment le savoir ?

Prévenir vaut mieux que guérir. C’est dans cette optique que nous vous présentons aujourd’hui des informations pratiques sur un nez cassé, et surtout sur la manière de savoir que vous en êtes victime

Nez cassé, de quoi est-il exactement question ?

Encore appelé fracture nasale ou du nez, le nez cassé est une rupture d’un os ou d’un cartilage du nez. Il survient en général sur le pont du nez ou dans le septum (zone divisant les narines). Cela  peut être dû à un traumatisme facial à la suite :

  • D’un accident de circulation d’où l’importance d’utiliser les mesures de sécurité;
  • D’une bagarre suite à un coup reçu au niveau de la zone nasale ;
  • D’une chute.

Un enfant de moins de 8 ans ne peut pas avoir une fracture du nez car ses narines sont constituées de cartilage. En outre, il ne faut pas toujours un événement violent pour faire référence à une fracture nasale. L’un des 2 volets osseux de la narine peut se briser ou alors la cloison nasale de façon anodine et conduire à une fracture.

Les Symptômes du nez cassé

Comme symptômes, nous avons :

  • Un saignement de nez spontané ou provoqué par un traumatisme, ou encore par le fait de se mettre les doigts dans le nez : il s’agit de l’épistaxis.
  • Un gonflement (œdème) qui représente une accumulation anormale de liquide dans la muqueuse
  • Un nez douloureux et en enflé suite à un choc
  • Un écoulement nasal, externalisation du liquide céphalo-rachidien provenant du cerveau
  • Déformation esthétique du nez, elle peut être apparente ou alors nécessiter un toucher ou une attention particulière en vue de déceler d’éventuels changements de forme, contour ou profil
  • Ecchymoses ou des hématomes (lésions cutanées communément appelés bleus) au niveau des zones environnantes du nez
  • Difficulté ou gêne respiratoire occasionnée par le  pli de la cloison nasale

Le Traitement du nez cassé

Le diagnostic d’une fracture du nez peut se faire par radiographie ou sur avis d’un ORL(Otorhinolaryngologiste). C’est un médecin spécialiste des maladies affectant la zone de la tête au cou. Le Rhino ici fait référence au nez. Une fois le diagnostic posé, il est à même de définir le type de traitement adéquat et la périodicité. Comme traitement, nous avons:

  • La rhinoplastie qui est une chirurgie plastique et esthétique du nez dans le but de corriger les anomalies. Il existe 2 types :
  • une rhinoplastie fonctionnelle en vue de réparer les dommages de la cloison nasale.
  • une rhinoplastie esthétique pour la modification du nez au niveau de la structure osseuse ou du cartilage.
  • Consommer des analgésiques et éventuellement des antibiotiques (sous avis médical) ;
  • La chirurgie fermée qui consiste à une anesthésie locale pour engourdir le nez afin de procéder à la reconstruction manuelle.
  • Une immobilisation plâtrée dans le cas d’une fracture des os propres du nez, la confection d’une prothèse en forme de résine adaptée au nez maintenue par une bande. L’utilisation s’étend sur 3 semaines.
  • L’application de la glace sur la partie affectée ainsi que le relèvement de la tête pour dormir tout en évitant un reflux.
  • Le drainage du sang contenu dans les hématomes pour éviter la destruction du cartilage.

Le traitement doit se faire au plus vite afin d’éviter les éventuelles complications.

Quelles sont les méthodes pour prévenir un nez cassé

Certains métiers sportifs prédisposent aux fractures nasales comme le football, les arts martiaux, la boxe … ou d’autres activités comme faire de la moto, du vélo. Pour y remédier, certaines mesures de protection doivent être prises en compte comme :

  • le port d’un casque durant les activités le nécessitant (moto, les sports de contact…)
  • Éviter les altercations
  • être prudent : on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise chute.