vzOX4BvIlOUFIKkaW1ph

Combien coûte une surcomplémentaire santé ?

Vous faites partie de ceux-là qui ont déjà une mutuelle, mais celle-ci ne leur convient plus ? Alors, sachez à présent qu’il est possible d’obtenir un contrat d’assurance complémentaire : une surcomplémentaire. Elle est utile aux personnes qui sont déjà couvertes par une mutuelle classique et qui veulent étendre le montant de la couverture pour certaines dépenses. Une surcomplémentaire santé est similaire à une assurance maladie dans la mesure où elle est souscrite en plus de votre contrat actuel et prévoit des remboursements supplémentaires pour des soins spécifiques afin de compléter votre couverture. Cet article vous en dit plus sur le sujet.

La surcomplémentaire santé est une troisième couche de protection 

Le “ticket modérateur” est pris en charge par les mutuelles de santé, qui viennent renforcer les prestations de la Sécurité sociale. Toutefois, l’assuré peut être amené à payer un montant spécifique, notamment en cas de dépenses supplémentaires. C’est là qu’intervient la surcomplémentaire santé. Cette ” surcouche ” d’assurance couvre les frais restants, ce qui vous permet de vous choyer sans souci. La surcomplémentaire santé est un type de contrat différent de l’assurance santé standard. Ce type de régime n’est cependant pas disponible auprès de tous les assureurs. 

Quelles sont les dépenses couvertes par la surcomplémentaire santé ?

Lorsque certaines dépenses mal compensées par la Sécurité sociale entrent en jeu, la souscription d’une assurance complémentaire santé devient bénéfique. Certains aspects de la santé, en particulier, nécessitent un troisième niveau de protection :

  • Frais d’optique ;
  • Prothèses dentaires et orthodontie ;
  • Congé parental ;
  • Congé de maternité ;
  • Cures thermodynamiques

Quel coût pour une surcomplémentaire santé ?

Une surcomplémentaire santé, contrairement à ce que l’on croit, ne doit pas nécessairement être coûteuse. Le coût est généralement moins élevé que celui d’une mutuelle traditionnelle. Cependant, le coût de la complémentaire santé varie en fonction des assurances, du nombre de personnes couvertes et d’autres facteurs. Il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur les aspects de santé à mettre en avant.

Vous pouvez utiliser les comparateurs de mutuelles sur ceux disponibles pour mieux définir les organismes qui vous conviendraient le mieux. Par ailleurs, il est fortement conseillé d’obtenir plusieurs devis auprès de différents organismes et avec différentes options de couverture. Cela vous permettra de comparer plus efficacement les tarifs et les offres de chaque assureur.

Avantages de l’abonnement à une surcomplémentaire santé

L’aspect modulaire de l’assurance complémentaire est un avantage. Chaque utilisateur peut personnaliser les avantages pour répondre à ses demandes spécifiques et à ses niveaux d’assurance. Si vous avez un besoin élevé pour un article spécifique (par exemple, un équipement dentaire), une assurance complémentaire peut être plus avantageuse qu’un nouveau contrat d’assurance mutuelle. Le montant de la cotisation varie en fonction de la couverture. Les conditions d’adhésion, en revanche, diffèrent de celles d’un complémentaire santé classique. Par exemple, l’assureur peut vous demander de remplir un questionnaire médical. Le délai d’attente d’un complémentaire santé peut aller jusqu’à 12 mois, bien plus long que celui d’une mutuelle. Enfin, la Social Security Administration ne communiquera pas avec l’assureur complémentaire. Par conséquent, vous devrez lui donner des précisions sur les dépenses à rembourser.

Les inconvénients d’une surcomplémentaire santé

Malgré les avantages de l’achat d’une surcomplémentaire santé, il existe un certain nombre d’inconvénients :

  • Il existe un délai d’attente considérable pour plusieurs polices de surcomplémentaire santé : certains contrats, par exemple, prévoient un délai d’attente de trois mois après la souscription. Ce délai peut toutefois durer jusqu’à 12 mois après la signature du contrat. Il est donc recommandé de lire toutes les conditions générales avant de souscrire. Certaines assurances complémentaires, en revanche, proposent des contrats sans délai de carence. Une assurance complémentaire sans délai d’attente, en revanche, coûtera plus cher à l’assuré.
  • Votre assurance complémentaire santé n’a pas de lien avec la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) : dans les faits, votre mutuelle de base est utilisée pour effectuer des échanges avec la CPAM. De ce fait, vos décomptes de remboursement doivent être envoyés à votre complémentaire santé. Le paiement de la CPAM ainsi que le remboursement de votre complémentaire santé doivent figurer sur ce document.

Fonctionnement de la surcomplémentaire de santé

Il existe trois niveaux de remboursement des frais médicaux. 

Le premier niveau concerne l’indemnisation par la Sécurité sociale. Le deuxième niveau concerne la prise en charge par votre mutuelle individuelle ou collective des frais de santé restants. Après que l’assurance maladie et la mutuelle ont remboursé une prestation de santé, celle-ci n’est parfois pas entièrement remboursée (c’est souvent le cas pour les prestations optiques et dentaires, par exemple). C’est à ce moment-là qu’intervient le troisième niveau de l’assurance complémentaire santé. Il complète vos remboursements afin que vous n’ayez pas à débourser d’argent. Ainsi, vous pouvez opter pour une assurance complémentaire dentaire qui couvre vos soins dentaires de manière explicite et complète, ou pour une assurance complémentaire sans délai d’attente si vous souhaitez un traitement immédiat.

Tout le monde est tenu d’obtenir le premier niveau d’indemnisation de la Sécurité sociale. Ses revenus, son statut ou sa catégorie professionnelle sont indifférents. Cependant, sa compensation a un montant fini. Par conséquent, on souhaite souscrire une assurance maladie individuelle ou participer à un régime d’assurance maladie collective. Toutefois, dans certaines circonstances, même la mutuelle ne suffit pas à assurer une couverture complète. Il existe alors un remède : la surcomplémentaire santé, qui est fréquemment souscrite pour couvrir les frais dentaires et optiques.

Où souscrire à une surcomplémentaire santé ?

En France, les surcomplémentaires santé restent une solution relativement obscure, avec seulement quelques offres disponibles. Il est essentiel de garder à l’esprit qu’elles sont généralement commercialisées de la même manière qu’une mutuelle traditionnelle. Il y a un contrat qui doit être signé et qui peut certainement être résilié. Les assureurs proposent différentes garanties, en se concentrant sur des domaines spécifiques qui sont souvent moins bien couverts que d’autres en raison de leur coût ou de leur spécificité. Les garanties de la surcomplémentaire santé doivent être choisies en fonction de la couverture donnée par le contrat principal d’assurance maladie complémentaire.

Enfin, il est intéressant de s’intéresser aux contrats de complémentaire santé dits ” solidaires “, qui ne nécessitent pas de questionnaire médical et dont la couverture n’est pas conditionnée par l’état de santé de la personne qui en fait la demande. Avant de prendre sa décision, il est essentiel pour l’assuré d’identifier les raisons qui le poussent à souscrire une assurance complémentaire santé.

 

Conclusion 

En définitive, ce contrat, qui est en fait adapté à vos besoins, booste les remboursements de votre mutuelle et peut même couvrir des dépenses qui n’étaient pas prises en charge auparavant. Prenez le temps d’évaluer vos besoins afin de choisir la surcomplémentaire santé qui vous convient. Une fois que vous avez fait cela, vous pouvez utiliser un comparateur pour comparer les plans afin de voir ceux qui correspondent à vos besoins. Tous les assurés qui ont déjà souscrit une police d’assurance maladie, à titre individuel ou collectif, peuvent bénéficier de l’assurance complémentaire. L’objectif est de donner une compensation supplémentaire. En effet, alors que de nombreux Français ont désormais accès à une assurance maladie complémentaire à celle de la Sécurité sociale, les entreprises peuvent désormais s’inscrire à un régime d’assurance maladie à faible coût, pour autant qu’il réponde aux exigences du panier de soins de base.