Intolérances alimentaires : diagnostic et traitements

Intolérances alimentaires : diagnostic et traitements

Une intolérance alimentaire est une réaction de l’organisme suite à la consommation d’un aliment en particulier. Elle se traduit par des symptômes qui peuvent être apparents ou non. Pour diagnostiquer une intolérance alimentaire, il faut consulter un spécialiste habilité à prescrire le traitement approprié. Découvrez comment avoir un diagnostic et un traitement liés à une intolérance alimentaire.

Intolérances alimentaires : faites des tests pour les détecter

Si vous faites face à des malaises liés à votre système digestif, il est préférable de vous adresser à un professionnel de la santé. Cela vous permettra de découvrir la cause de vos maux à temps, et de ne pas empirer votre état de santé. Pour cela il existe des établissements comme la Clinique DDG, spécialisés en gastro-entérologie, qui mettent à votre disposition une équipe médicale qualifiée pour diagnostiquer et traiter vos intolérances alimentaires.

Pour obtenir un diagnostic lié à une intolérance alimentaire, les spécialistes procèdent le plus souvent à des tests de dépistage. Ils se résument à une prise de sang suivie d’analyses. Celles-ci visent à définir votre profil immunitaire et déterminer la présence de certains anticorps dans le sang. Par ailleurs, en fonction des symptômes présentés, il est possible d’effectuer un test respiratoire. De même, vous pouvez être sujet à un bilan complémentaire impliquant une biopsie de votre intestin grêle. Pour cet examen, vous serez pris en charge par un gastro-entérologue.

Il existe deux catégories de bilans à faire pour détecter l’aliment à l’origine de la réaction du système digestif. Le premier permet de déterminer la présence d’environ 50 aliments très courants dans l’alimentation quotidienne. Le second quant à lui se caractérise par un spectre de détection plus large, soit environ 221 aliments.

Intolérances alimentaires: consultez un gastroentérologue

Suivez les prescriptions du médecin traitant

À la suite du diagnostic, le spécialiste vous prescrit un traitement adapté. Dans la plupart des cas, celui-ci implique une limitation de la consommation de l’aliment concerné voire sa suppression de votre diète. Il faudra dans un premier temps éviter de le prendre en choisissant avec précautions vos produits. Cette recommandation concerne essentiellement les produits transformés, achetés au supermarché. Veillez à vérifier leur composition avant de les acheter, portez une attention particulière sur le pourcentage de certains ingrédients. Vous devrez tenir compte de votre seuil de tolérance dorénavant.

Dans d’autres cas, un régime alimentaire strict vous sera imposé. Dès lors, vous avez l’obligation de contrôler tous les aliments consommés. Que ce soit pour des médicaments ou des produits transformés, il est nécessaire de vérifier toutes les composantes. Savoir décrypter les étiquettes vous sera d’une grande utilité. Après une durée indéfinie, correspondant au temps nécessaire à votre organisme pour un retour à la normale, le traitement change. En fonction des nouvelles réactions de votre système digestif, vous pourrez réintégrer l’aliment progressivement à votre alimentation. Il faudra bien évidemment le faire sur recommandation de votre médecin traitant.

Il n’existe pas d’alternative préventive pour les intolérances alimentaires. Il s’avère par conséquent judicieux de contrôler votre alimentation et de suivre des règles établies. Vous devez également rester attentif aux réactions de votre organisme suite à la consommation de certains aliments.