Fcmvbj9sk3o9mhqcquzc jpeg

Les facteurs déclenchant de l’eczéma chez les nourrissons : ce que les parents doivent savoir

Les nourrissons sont des êtres très fragiles. Ils sont malheureusement sujets à de nombreuses maladies qui peuvent être dermatologiques, vénériennes ou parfois fonctionnelles. L’eczéma est l’une d’entre elles. Elle touche majoritairement les enfants de 3 à 24 mois (2 ans). Ce n’est pas une maladie grave. Cependant, elle peut engendrer des démangeaisons qui laisseront à coup sûr des cicatrices. Il est important pour un parent de connaître la cause de cette maladie, afin de pouvoir l’éviter ou de la traiter dans le cas où l’enfant est déjà atteint. 

Quels sont les facteurs déclenchants de l’eczéma chez les nourrissons ? 

L’eczéma, encore appelé dermatite atopique, est une maladie très courante. La principale cause de l’eczéma du nourrisson est l’hérédité. En effet, cette maladie se transmet de génération en génération. Lorsque vous avez souffert d’eczéma, la probabilité que votre enfant en souffre aussi est très forte. L’eczéma n’est en aucun cas lié à une allergie. Il s’agit plutôt d’un déficit de la peau de votre bébé à produire suffisamment de lipides. Les lipides renforcent la solidité de la peau et sa capacité à lutter contre des agents pathogènes. Un défaut entraînera une fragilité de la peau. 

Les bactéries, les virus et les microbes arrivent dès lors à pénétrer facilement les pores de la peau devenue ultra-sensible. Elle va d’abord se déshydrater et perdre toute l’eau dont elle est riche. Ensuite, elle va commencer par démanger votre enfant, surtout au niveau des articulations (coude, genou). La prochaine étape est celle de la desquamation. Toutes les cellules de la peau situées au niveau des articulations vont rapidement s’assécher, puis mourir. 

Les autres formes d’atopie peuvent également être accompagnées d’eczéma. En effet, chez les personnes génétiquement hypersensibles à l’environnement et souffrant d’asthme ou de rhume des foins, le risque d’avoir de l’eczéma est très élevé. Ces personnes produisent des anticorps en rapport avec leurs allergies. Ces anticorps IgE jouent un rôle essentiel dans le déclenchement de l’eczéma. Ils provoquent la libération d’histamine qui active les cellules inflammatoires et provoque la démangeaison. 

A lire également : Comment lutter contre l’eczéma ?

Comment soulager votre nourrisson qui souffre d’eczéma ? 

Dès que les plaques rouges apparaissent sur la peau de votre bébé, vous devez penser à le traiter avec un dermocorticoïde. Ces plaques sont assez reconnaissables et se situent surtout sur les joues, les mains et les bras de votre enfant. Pour l’empêcher d’avoir des cicatrices à force de se gratter, il est important de procéder à une prise en charge rapide. Vous devez alors consulter rapidement un dermatologue. Selon les symptômes que présente votre enfant, il vous prescrira un traitement. Il peut s’agir de pommade à base de cortisone ou de sirops antihistaminiques.  

Si l’eczéma empêche le bébé de dormir, essayez de l’exposer à l’air frais. Ainsi sa peau pourra respirer, ce qui aura pour effet de calmer ses démangeaisons. Il faut surtout éviter de l’emmailloter dans de nombreuses couvertures. Cela ne fera qu’aggraver la situation. Après le bain, appliquez-lui une crème contre les irritations

Conclusion

Les maladies des nourrissons inquiètent très souvent les parents à cause de la fragilité de ces petits êtres. Concernant l’eczéma, il n’est pas contagieux, donc vous n’avez pas de soucis à vous faire pour vos autres enfants en bas âge. Par contre, vous ne pouvez pratiquement rien faire pour l’empêcher lorsqu’il est génétique. Cependant, prendre soin de la peau de votre enfant l’aidera à aller beaucoup mieux.