vEe3l3eJNQyAJkg1myrM

Je n’arrive pas à tomber enceinte

Un peu plus de 60 000 femmes se posent cette préoccupation chaque année. Seule ou en couple, l’on trouve la nécessité de se sentir mère à un moment de sa vie. Ceci demande évidemment une attention particulière comme ce bébé qui naîtra quand on l’aura enfin trouvé. Calme et patience doivent être votre leitmotiv dès maintenant parce que le stress ne vous aidera en rien.

Je n’arrive pas à tomber enceinte ? Ai-je attendu le temps qu’il faut pour tomber enceinte ? Où se trouve le problème ? La réponse à ces questions vous aidera à savoir si vous avez fait ce qu’il faut avant de rencontrer votre médecin.

 

Ai-je attendu le temps qu’il faut pour tomber enceinte ?

En général, une femme ne tombe pas enceinte au premier rapport. Il faudrait en fait quatre cycles minimum pour qu’une femme avec un cycle régulier tombe enceinte à 25 ans en moyenne. Dans ce cas, il faut concentrer les rapports entre le quatrième et le quinzième jour après le cycle menstruel.

 Lorsque le cycle n’est pas régulier, ou si vous n’en avez pas la certitude, calculez 8 mois en moyenne avant de pouvoir tomber enceinte. Vous avez selon cette possibilité une chance sur quatre en moyenne de tomber enceinte si vous faites l’amour dans les périodes les plus fertiles sans utiliser de contraceptifs bien évidemment.

Ça pourrait vous prendre jusqu’à 8 ans de rapports sexuels avant votre bébé ne se pointe, dans le cas où votre couple est moins fertile. Vous devrez donc vous armer de patience et de conseils, par exemple comment savoir si enceinte au toucher.

Si vous avez déjà plus de 33 ans, n’attendez plus et demandez un bilan de fécondité. À l’approche de la quarantaine, la fertilité féminine diminue considérablement. Votre médecin vous accordera un suivi particulier, mais vous devrez rester positif et objectif.

 

Si je n’arrive pas à tomber enceinte, où se trouve le problème ?

Arrêtez de penser uniquement à la stérilité, il peut s’agir juste d’un geste mal placé. La stérilité étant l’incapacité à concevoir naturellement, porter ou accoucher d’un enfant sain, elle se définit dans le temps. Ce n’est qu’après 18 mois de tentatives vaines qu’on parlera de stérilité chez seulement 10 % des couples. Vérifions à présent les paramètres qui entrent en jeu.

Avez-vous des rapports sexuels les bons jours ?

Pas besoin d’être devin pour savoir quels jours vous devez faire l’amour ! il vous suffit de calculer votre date d’ovulation et de la surveiller. Optez donc pour des tests d’ovulation ou contrôlez votre température corporelle. En effet, juste avant l’ovulation, la température est plus basse (<37 °) et après elle remonte et dépasse les 37 °.

Avez-vous une ovulation régulière ?

Normalement, l’ovulation devrait avoir lieu le 14e jour après le début du cycle menstruel. Dans le cas d’une ovulation irrégulière, vous pouvez intensifier les rapports sexuels entre le 10e et le 18e jour de votre cycle menstruel.

Êtes-vous compatible ?

Trois sur dix couples n’arrivent pas à avoir d’enfant tout simplement parce qu’ils ne sont pas compatibles. Cela est dû à une glaire cervicale produite par le col de l’utérus qui tue les spermatozoïdes au lieu de les protéger. Demander le test de Hühner chez votre gynécologue.

Avez-vous des antécédents héréditaires ?

Vérifiez si aucun membre de votre famille ou de celle de votre partenaire n’a connu des problèmes de stérilité. Cela peut avoir bien des répercutions que vous ne le croyez sur votre probabilité de tomber enceinte.

Êtes-vous psychologiquement prêts ?

10 % des cas de stérilité (inexpliquée) dépendent de facteurs psychologiques chez vous ou chez votre partenaire.

 

Conclusion 

Si vous avez répondu à toutes ces questions et n’avez pas trouvé le problème, allez rencontrer votre médecin, car les autres causes de ce que vous n’arrivez pas à tomber enceinte ne peuvent être détectées qu’à l’hôpital.